Térouma 5774 – n°88

L’arche sainte

La paracha de la semaine traite de la construction du Sanctuaire : le Michkan. Un des éléments du Sanctuaire est le Aron, l’Arche Sainte qui renfermait les Tables de la Loi. Cette arche était transportée à l’aide de deux barres, introduites dans des anneaux fixés à l’Arche Sainte. Il existe une interdiction de la Thora de retirer ces barres : « Les barres, engagées dans les anneaux de l’arche, ne devront point la quitter« .

Notre maître le Hafets Haïm explique que la Thora nous a enjoint de laisser les barres fixées, car puisqu’elles ont servi à la transporter, elles ont également été sanctifiées, et ainsi ont méritées de rester liées au Aron, même quand il ne devait pas être déplacé. De même, ceux qui soutiennent la Thora et ceux qui l’étudient, mériteront d’être éternellement liés avec le Talmid Hakham (l’érudit) qu’ils auront aidé !

En outre, la Ménora (le Candélabre) devait être réalisée en une seule pièce d’or, depuis sa base jusqu’à sa tige, ses calices, ses fleurs et ses boutons. En effet, ses lumières représentent la lumière de la Thora, et ici aussi, ceux qui la soutiennent ne feront éternellement qu’un avec ceux qui l’étudient, à la manière du Candélabre dont la base et les lumières ne sont que d’une seule pièce !

Laisser un commentaire