Elloul 5780 – n°331

Nous approchons à grand pas de Rosh Hashana, le jour du jugement. Naturellement, plus la date d’un procès approche, plus l’accusé se remplit de crainte. Pourquoi avons-nous tant de mal à ressentir le jugement redoutable qui nous attend et qui fixera qui vivra et qui mourra rh »l ? David haMélèkh nous enseigne pourtant dans les Téhilim « סמר מפחדך בשרי וממשפטיך יראתי – Ma chair frissonne de la terreur que tu inspires, et je redoute tes jugements.« 

L’homme est prêt à gaspiller de l’argent pour acheter un ticket d’EuroMillions où il n’a qu’une chance sur plusieurs millions de gagner, mais ne craint pas de mourir, alors que la probabilité est beaucoup plus élevé ! Qui n’entend pas chaque année des proches ou amis rejoindre l’autre monde ? Même à quelques jours de Rosh Hashana, nous avons encore énormément de mal à nous éveiller à la Téshouva !

Il nous clairement de la crainte du Ciel ! Certains arguent qu’ils ont une confiance totale (bita’hone – ביטחון) envers Hachem, et qu’ils sont persuadés qu’Il les sauvera d’un mauvais jugement et qu’ils bénéficieront d’une bonne année ! Notre maître le Rav de Brisk explique qu’au contraire, ces gens manquent surtout de foi (émouna – אמונה), car le bita’hone n’existe que pour celui qui est conscient du danger, mais qui a confiance en les bontés d’Hachem qui le sauvera. Mais s’il ne perçoit même pas le danger et est persuadé que le monde en général et sa vie en particulier continueront comme l’année précédente, il lui manque donc de la crainte du Ciel et cela n’a aucun rapport avec un quelconque bita’hone.

Comment donc s’éveiller à la Téshouva ?

Le Midrash Téhilim enseigne la parabole d’un roi qui organisa un festin et y invita ses serviteurs. Pourtant, aucun d’entre eux n’y participa et le roi était en furie pour le manque de respect qu’on lui porta. Au bout de plusieurs heures d’attente, quelques serviteurs arrivèrent et l’honneur du roi fut sauvé. Le roi les récompensa car ils le sauvèrent d’une honte certaine.

Ainsi, Hachem nous a fixé le mois d’Elloul pour nous repentir, et pourtant, nous avons beaucoup de mal à nous réveiller ! Sachons profiter des derniers jours pour ne pas abandonner Hakadosh Baroukh Hou, et Il nous remerciera de ne pas L’avoir oublié et nous inscrira bs »d dans le Livre des Justes !

Laisser un commentaire