Rosh Hashana 5781 – n°332

D’ici quelques heures, nous allons être jugés devant le Trône Céleste pour la nouvelle année. Essayons d’apporter un éclairage à ces jours si particuliers.

La Mishna dans Rosh Hashana nous enseigne qu’à 4 moments, l’Humanité est jugée. A Pessah, nous sommes jugés sur les récoltes des céréales, à Shavouot sur les fruits de l’arbre, à Roch Hachana tous les Hommes comparaissent devant Lui, et à Soukkot sur l’eau. La Mishna ne cite une preuve uniquement concernant Rosh Hashana. Le Ran, l’un des plus grands décisionnaires de l’époque médiéval, s’interroge : comment l’auteur de la Mishna put-il connaître les sujets et les dates des jugements d’Hakadosh Baroukh Hou ?

Concernant Rosh Hashana, la Mishna tire sa source du livre de Tehilim, mais comment le Sage a t-il eu accès aux dates des 3 autres jugements qui ont lieu chaque année dans le Ciel ?

Le Ran cite un enseignement selon lequel à Pessah, nous amenons le sacrifice du Omer à base de blé, à Shavouot le sacrifice des « 2 pains », à Soukkot on versait de l’eau sur le Mizbéa’h.

Ainsi, le Ran déduit donc qu’Hachem demande de sacrifier ce sur quoi on est jugés : le Omer à base de blé à Pessah, où le jugement porte sur les récoltes, l’eau à Soukot, où est fixé la quantité de pluie qui tombera …

Ainsi, nous pouvons déduire qu’à Rosh Hashana, puisque le jugement concerne l’Homme, il y a une obligation de se sacrifier pour Hachem ! C’est l’objectif des nombreux rappels au sacrifice d’Itshak, à tel point que la guémara témoigne que celui qui sonne avec un shofar de bélier est considéré comme s’il s’était sacrifié comme Its’hak !

Evidemment, nous devons faire le maximum pour tout donner à Hashem, et notamment ce qui nous est difficile : c’est ça le sens d’un sacrifice.

Savoir se retenir de parler quand on en a très envie, de regarder, de sentir, de manger … S’efforcer à prier de toutes ses forces, avec un seul but : « lémaankha Elokim ‘haim – pour Toi Hachem« , c’est-à-dire prier pour la santé, la parnassa, le shalom etc uniquement dans le but que cela aide à Le glorifier sur terre !

Si nous étudions une heure par jour, prenons sur nous d’étudier 1h15, si nous donnons 10% de maasser, prenons sur nous d’en donner 12 etc

En montrant à Hachem que nous faisons plus que ce que nous pouvons, Il fera sans aucun doute aussi des « efforts » et nous inscrira dans le livre de la Vie !

Laisser un commentaire