Béréchit 5781 – n°334

Rav ‘Haim de Brisk

Nous recommençons la lecture de la Thora ce Shabat avec la parachat Béréshit. Rachi, dans son phénoménal explication du texte s’interroge sur la première expression : « Béréshit – Au commencement« .

Il explique donc qu’il faut comprendre le texte ainsi : « Bishvil réshite – pour le commencement« , ainsi que les Sages nous enseignent, que le monde a été créé pour la Thora qui est nommée « réshite » et pour Israël qui est nommé « réshite« .

A ce sujet, le Midrash précise qu’à la fin des temps, Hachem dira à toutes les nations que celles qui ont soutenu la Thora viennent recevoir leur récompense. Chacune se présentera en argumentant :  nous avons construit des ponts pour que les juifs puissent étudier … Hakadosh Baroukh Hou leur répondra : « vous êtes stupides ! Vous n’avez fait cela que dans votre propre intérêt !« 

Notre maître le Brisker Rouv note qu’Hachem ne les traite pas de menteurs, mais de sot, stupide. Pourquoi une si grande indulgence à leur égard !?

Cela rejoint exactement l’enseignement de Rashi ! Tout dans ce monde est fait pour Israël qui est appelé « réshite » et pour la Thora qui est appelée « réshite« . Ainsi, Israël sans la Thora ou la Thora sans Israël ne justifie aucune création ! Les multiples tentatives pour séparer l’un de l’autre n’ont aucun sens !

Pour illustrer cela, la construction du train transsibérien à la fin du 19ème siècle coûta énormément d’argent, et causa de nombreux victimes, des souffrances, des morts … Les gens ne comprenaient pas l’intérêt d’un train parcourant plus de 10.000 km !

Rav ‘Haïm de Brisk dit alors : « toute cette construction phénoménale n’a qu’un seul but : accompagner les élèves à la grande yéchiva de Volojine !« . 

Quelques années plus tard, en pleine seconde guerre mondiale, on comprit également la raison de cette interrogation : c’est grâce au Transsibérien que les élèves de la yéchiva de Mir fuirent les nazis jusqu’à Shangaï en Chine !

Laisser un commentaire