Ytro 5775 – n°136

Le Gaon de Vilna

La paracha de la semaine est bien connu pour son sujet central : le don de la Thora sur le Har Sinaï.

Le Midrash raconte qu’avant de la donner à Israël, Hachem est parti proposer la Thora à chaque nation. Chacune l’a refusée à cause de différentes mitsvot trop compliquées pour elles : ne pas voler, ne pas tuer …

Une question se pose : chez les goyim, tous ont-ils vraiment refusé à l’unanimité de recevoir la Thora ? Aussi, n’y a t-il eu aucun juif qui l’a refusée !

Le Gaon de Vilna explique que tous les convertis qui sont devenus juifs au fur et à mesure des générations, étaient en fait des néchamot (âmes) qui désiraient recevoir la Thora ! En parallèle, tous les juifs qui se sont assimilés et ont disparu du peuple juif sont les âmes de mécréants qui refusèrent la Thora au Har Sinaï !

Ainsi, on peut expliquer le Midrash enseignant que lors du don de la Thora, Hachem la dicta en 70 langues. Pourquoi avait-Il donc besoin de parler dans toutes les langues, puisque seuls les juifs recevaient la Thora ? En fait, cette « traduction » était nécessaire pour les quelques goyim qui, eux, voulaient recevoir la Thora.

Puissions-nous vraiment désirer au fond de nous recevoir la Thora de nouveau, et s’en servir comme guide comme une torche dans l’obscurité.

Laisser un commentaire