Toledoth 5775 – n°125

Rav Shalom Shvadron

La paracha de la semaine raconte la grossesse de Rivka Iménou. Apres une longue période d’infertilité, Hachem exauça les prières d’Itshak Avinou et Rivka Imenou attendit enfin un enfant.

Cependant, elle vécut une grossesse difficile : lorsqu’elle passait devant un Bet Hamidrach, le bébé se faisait pressant et désirait sortir ! Néanmoins, il en était de même lorsqu’elle passait devant un lieu de culte idolâtre ! Rivka était désemparée et commença même à regretter le miracle qu’Hachem lui avait fait et se décida à aller demander conseil au Beth Hamidrach de Chem.

Elle fut rassurée en entendant qu’elle attendait en fait des jumeaux, qui seront chacun le père d’une grande nation. Depuis la grossesse, leur parcours sera totalement diffèrent : un grand tsadik et un grand racha. Elle enfanta plus tard Yaakov Avinou et Essav haRacha.

Le Maguid de Jérusalem, le Rav Chalom Chvadron, posa une question évidente. Comment cette explication put-elle la consoler ? Elle avait un doute sur l’enfant unique qu’elle croyait porter. Il était une contradiction, désirant sortir et au Beth Hamidrach et au temple idolâtre. Mais en l’éduquant convenablement, elle aurait pu s’en sortir et en faire un enfant dans la voie de la Thora ! Au lieu de cela, elle se consola en apprenant qu’elle allait enfanté certes un grand tsadik, mais aussi un grand racha !

Comment le fait d’enfanter un Hitler ימ »ש put-elle la rassurer ????

Le Rav Chvadron explique qu’en réalité, elle craignait d’avoir un enfant non stable qui ne choisirait pas son chemin dans la vie, et qui serait prêt à toutes sortes de concessions dans sa avodat Hachem. Et c’est la pire des choses qui puisse arriver pour un Homme : d’être toujours entre deux chemins sans s’engager ! Et pour le coup, il vaut mieux avoir un véritable mécréant, bien qu’il sera engagé dans une mauvaise voie, mais on saura exactement quel mode de vie il aura choisi, et on l’éduquera en fonction !

Chacun d’entre nous est confronté à ce problème, et nous devons absolument choisir notre voie : sommes-nous pour Hakadosh Baroukh Hou ou contre has véchalom … ?

(Je vous conseille d’étudier directement cet enseignement à la « source », pour profiter pleinement sur une vision authentique des problèmes de notre génération).

Laisser un commentaire