Behar 5774 – n°100

beharLa paracha traite de la Chemita, la terre d’Israël que l’on doit laisser en jachère tous les 7 ans.

Dans tous les domaines de la vie, nous pouvons croire que nos réussites sont les nôtres, comme il est écrit : »Ma puissance et la force de mes mains ont accompli tout cela« .

En effet, un agriculteur travaille son champ de toutes ses forces ; il l’entretient, l’arrose, sait à quel moment exactement il faut labourer, puis semer, comment lutter contre la chaleur, le froid, les insectes, quel espèce planter chaque année …

Et, après tout ce dur labeur, il a le bonheur de voir ses fruits grandir ! Cette joie peut facilement le détourner d’Hachem ! Sans faire attention, il sera rapidement amené à penser que sa réussite n’a eu lieu que grâce à ses propres efforts !

Pour ne pas tomber dans de tels travers, éloignant l’Homme du « Bitakhon » (confiance) en D.ieu, Il nous as donné la mitsva de la Chmita !

Le Kli Yakar explique que ainsi les versets de la Thora :

  • « tu sèmeras pendant 6 ans » : bien que les autres peuples sèment pendant 2 ans puis dévastent leur champ la 3ème année. La Thora nous assure que les récoltes pousseront pendant 6 ans, et même la 6ème année lorsque la terre sera fatiguée, car Hachem a fixé ainsi !
  • « j’enverrais ma bénédiction la 6ème année pour 3 années » : Au contraire, la 6ème année sera encore plus fertile et la récolte suffira pour 3 années, bien que ce soit l’année où la terre est la plus faible ! Cette bénédiction sera en quantité ou en qualité, comme Rachi l’indique.

Ainsi, l’Homme doit toujours élever ces yeux au Ciel, et placer sa confiance en Hachem. Lui seul donne la bénédiction à chacun d’entre nous, et il ne faut surtout pas croire que nos réussites nous reviennent de droit,  mais elles ont lieu uniquement car c’est la Volonté divine.

Laisser un commentaire