Vaéra 5774 – n°83

ואראLa paracha nous raconte les 7 premières plaies envoyées par Hakadosh Baroukh Hou pour convaincre Pharaon de libérer le Am Israël. Après toutes les eaux du pays transformées en sang, ce furent les grenouilles qui attaquèrent l’Egypte. A ce sujet, le verset dit : « la grenouille monta et envahit le pays d’Egypte« . Pour expliquer l’emploi du singulier (la grenouille) alors qu’elles étaient indénombrables, Rachi cite un Midrash : « Il y avait eu une seule grenouille. Ils l’avaient frappée [plusieurs fois] et elle s’était alors transformée en une abondante multitude« .

Notre maître le Steïpeller, Rav Yaakov Israël Kanievsky, pose une question évidente : puisqu’ils virent la première fois que la grenouille se « divisa », pourquoi recommencèrent-ils ? Et encore plus, au bout de plusieurs fois, ils auraient dû comprendre que ça ne faisait qu’empirer !

Le Rav explique que nous apprenons de là à quel point la colère est dangereuse, et défie toute logique ! Malgré que les inconvénients sautent aux yeux, l’Homme a alors bizarrement tendance à insister encore plus !

Ainsi, si lors d’un conflit ou d’une dispute, on ne répondrait pas à la première pique ou insulte, cela se serait terminé petit à petit de soi-même. Par contre, si on insiste, répond aux attaques et « envenimons » encore plus la situation, l’autre personne y répondra à son tour, de manière encore plus virulente, et ainsi de suite rh »l.

Qu’Hachem puisse nous donner les forces mentales de se surpasser, et de propager le Chalom !

Une réflexion au sujet de « Vaéra 5774 – n°83 »

Laisser un commentaire