Emor 5773 – n°48

souccotDans la parachat Emor, la Thora nous enseigne les différentes fêtes : Pessah, Chavouot, Souccot, Roch Hachana, Yom Kippour …

A propos de la fête de Souccot, il est dit : « Vous demeurerez dans des tentes durant sept jours« . La Guémara déduit de l’utilisation du verbe « demeurer » que la mitsva de la Soucca doit ressembler à la vie dans sa résidence (Vous demeurerez comme vous vivez [au domicile]). De là, nos Sages déduisent qu’une personne dont la présence dans la Soucca la ferait souffrir (si par exemple, des moustiques sont présents, ou en cas de grand froid, de pluie, …) en serait tout simplement dispensée.

A ce sujet, on raconte que notre maître Rav Haïm Ouzer Grodzinsky (l’auteur du célèbre Ahiézèr) reçu un invité chez lui pendant la fête. Etant lui-même malade, il assit l’invité dans la Soucca, puis rentra à la maison pour ne pas souffrir du grand froid dans la Soucca.

Après quelques minutes, à la surprise de tous, il revint dans la Soucca. Devant l’étonnement de sa famille, il répondit : « C’est vrai que celui qui souffre dans la Soucca est dispensé de cette mitsva, mais il n’est en rien dispensé de la mitsva de Akhnassat Orkhim (accueillir et honorer ses invités) !« 

Laisser un commentaire