Coronavirus Covid-19 : analyse – n°316

Le Dvar Tora de cette semaine est dédié à la guérison complète et rapide de notre Rav Messod ben Esther ‘Hamou, parmi tous les autres malades d’Israël.

Tout le Am Israël traverse une énorme épreuve. Beaucoup ont peur, à juste titre d’ailleurs, de tomber malade et de transmettre le virus à ses proches. D’autres ne comprennent pas pourquoi nous vivons une telle crise. L’avenir économique s’assombrit.

Il est évident qu’Hachem est en train de nous parler. La Guémara dans Yévamot dit « tous les malheurs ne viennent dans le monde que pour Israël ». Un des Richonim, le Ran dans ses drachot, enseigne que « parfois des événements extraordinaires se déroulent dans des contrées éloignées afin que le Am Israël se réveille à la Téchouva – repentir. Si cela n’est pas suffisant, ces avertissements se rapprochent encore plus has véchalom jusqu’à que nous soyons considérés tels des mécréants prêts à mourir dans nos fautes ». Le Ran cite comme source un verset extraordinairement actuel du prophète Tséfania : « J’ai anéanti des nations, leurs tours fortifiées sont en ruines; J’ai dévasté leurs campagnes, qui ne voient plus de passants, leurs villes sont ravagées, abandonnées de tous, sans passant. Je disais: « Si seulement tu me craignais et acceptais une leçon!«  ». Hachem est donc en train de nous donner une leçon !

Le Rambam, au début des lois de jeûnes, enseigne qu’il existe une mitsva de la Thora de prier lorsque s’abat un malheur sur le tsibour. Hachem nous envoie cette épreuve pour que nous ne repentissions. Cependant, si on l’attribue au hasard ou à la nature, c’est de la cruauté et Hachem nous multipliera les malheurs jusqu’à que nous comprenions Son message.

Nous avons donc en ce moment la chance de pouvoir accomplir une nouvelle mitsva ! Sachons la saisir et prier pour la délivrance et la guérison de tout le Am Israël !

Ce Chabat, le Rav Baroukh Mordé’haï Ezrahi a annoncé qu’un événement de cette ampleur n’avait pas eu lieu depuis le déluge !

Que doit-on faire ?

Nous comprenons bien sûr qu’il faut renforcer sa pratique des mitsvot et ne plus fauter. Mais quel est le message de fond qu’Hakadosh Baroukh Hou nous envoie ?

En quelques jours, le monde entier a été bouleversé pour l’éternité ! Ce même monde qui semblait tourner « comme sur des roulettes », de manière tellement régulière, a vu tout d’un coup un minuscule virus totalement invisible remettre en cause toutes nos habitudes !

Le Roch Yéchiva expliqua qu’il est complètement incroyable que sur près de 8 milliards d’individus, pas un seul n’ait la solution pour créer un virus, voire un traitement et encore moins pour empêcher la propagation de la maladie ! Nous sommes apparemment trop empêtrés dans le sentiment de « כחי ועוצם ידי עשו לי את החיל הזה – ma puissance et ma force m’ont fait gagner cette guerre », qui nous a fait oublier Hachem et toutes Ses bontés de chaque instant. Nous nous pensions intouchables, avec des armées puissantes pour gagner les guerres, des vaccins pour les maladies, de l’argent pour nos besoins même inutiles et superflus, un cerveau pour trouver de bonnes idées …

Cette épidémie porte le nom du virus Corona. Il est appelé ainsi eu égard à sa forme de couronne. Hachem est venu se rappeler à notre bon souvenir. Il attend de nous de Lui remettre la couronne sur « Sa tête », de Le glorifier et de proclamer qu’Il est le Roi des rois !

Nous avons aujourd’hui la possibilité de Lui prouver notre amour, en continuant pendant ces moments critiques à étudier et à pratiquer les mitsvot même dans des conditions parfois difficiles. Nous avons perpétuellement des excuses : « je n’étudie pas car je travaille », etc. Maintenant que nous avons énormément de temps libre, nous pouvons montrer que nous sommes de véritables serviteurs d’Hakadosh Baroukh Hou en profitant de ce temps pour étudier et se renforcer ! Respecter strictement les consignes de santé et de confinement données par les autorités est aussi une grande mitsva et une marque d’amour.

Enfin, après tant de mépris contre la sainteté du Chabat en Israël, comment ne pas se rendre à l’évidence ? Après s’être battus pour profaner de manière tellement odieuse et publique le Chabat, les juifs en Israël auront enfin la chance de célébrer un Chabat sans autobus, sans boutiques canyons ou autres cafés ouverts, sans plage ni excursions ! Le Chabat s’impose désormais à tous pour 7 jours ! C’est donc le moment pour nous tous de nous renforcer dans le respect et l’étude des lois du Chabat.

La solution est uniquement entre nos mains.

Enfin, voici quelques conseils que nous enseignent nos Sages :

  • Respectons à la lettre les consignes de sécurité sanitaire
  • Prononçons la bénédiction « Ashèr Yatsar » avec ferveur
  • Récitons 100 bénédictions par jour, comme l’a institué David haMélèkh pour sauver le peuple d’une grave épidémie qui tuait 100 personnes par jour
  • Et enfin, plaçons toute notre confiance en Hakadosh Baroukh Hou, en se convaincant qu’il n’y a personne d’autre que Lui : אין עוד מלבדו

Laisser un commentaire