A’haré Mot – Kedoshim 5780 – n°320

La paracha A’haré Mot traite longuement du service du Cohen Gadol au Bet HaMikdash le jour de Yom Kippour.

La Thora enseigne : « בְּזֹאת יָבֹא אַהֲרֹן אֶל-הַקֹּדֶשׁ – Avec cela entrera Aharon dans le sanctuaire … » puis cite la liste des sacrifices spécifiques au jour de Yom Kippour.

Le Midrash Raba nous enseigne qu’Aharon entrera dans le sanctuaire par le mérite de la Thora. En effet, le mot « béZote – בְּזֹאת » fait référence à la Thora ainsi qu’il est dit « VéZote haTora« .

Nous apprenons de ce Midrash une leçon extraordinaire : bien que l’homme le plus saint (le Cohen Gadol) entrait dans l’endroit le plus saint (le kodèsh hakodashim : le Saint des Saints) le jour le plus saint de l’année (Yom Kippour), sans la force de la Thora, il ne pouvait pas expier les fautes du Am Israël.

La Thora donne tellement de sainteté que la Guémara enseigne qu’un mamzèr (homme issu d’une union interdite) talmid ‘hakham a priorité sur un Cohen Gadol dépourvu de toute érudition !

Le Rav Israël de Salant avait l’habitude de citer cet enseignement et de s’exclamer : « L’homme le plus saint le jour le plus saint dans l’endroit le plus saint est un concentré de sainteté, et pourtant, il n’est rien sans Thora ! Nous voyons à quel point la Thora est sainte et à quel point notre étude a de la valeur aux yeux d’Hakadosh Baroukh Hou !« 

De nos jours, avec une situation sanitaire compliquée, les synagogues et centres d’étude ont fermé leurs portes ! Mais nous avons la possibilité de montrer notre amour pour la Thora ! Bien qu’il soit difficile d’étudier avec les enfants autour de nous, ou d’autres conditions pas forcément optimales, nous ne devons pas relâcher notre étude mais au contraire, la renforcer et ainsi cette étude aura plus de valeur que le service du Cohen Gadol pendant Yom Kippour.

Laisser un commentaire