Vayichla’h 5779 – n°279

La paracha nous raconte l’épisode de la bataille que livra Yaakov Avinou contre l’ange d’Essav. On apprend qu’il réussit à blesser Yaakov à la cuisse. Le Zohar explique que la cuisse étant le membre sur lequel tout le corps repose, l’ange voulut la blesser pour atteindre par la même occasion ceux qui soutiennent l’étude de la Thora, qui sont la pierre angulaire sur laquelle la Thora tient ! En effet, l’ange voulut blesser profondément Yaakov pour atteindre ceux qui étudient la Thora, mais quand il vit qu’il n’y pouvait rien, il se rabatta sur sa cuisse, symbolisant ceux qui soutiennent l’étude de la Thora.

Notre maître le ‘Hafets ‘Haïm raconta qu’un jour, on posa une question très complexe au Rav ‘Haïm de Volojine à propos de l’interdiction de « כילאים – kilayim » (mélange de plusieurs plantes). Le Rav étudia toutes les souguiot correspondantes, mais il n’arriva pas à trancher de manière claire le doute qu’on lui avait présenté.

En allant dormir, il fit un rêve dans lequel le tailleur du village lui apparut et lui ôta de manière formidablement claire tous ses doutes quant à la question restée en suspens. Le Rav l’interrogea sur la source de sa sagesse, puisque de son vivant, il n’était qu’un simple tailleur qui ne consacrait pas de temps à l’étude. L’homme lui répondit qu’il avait une boite de tsédaka dans laquelle il introduisait jour après jour la moitié de son salaire, qu’il distribuait ensuite aux étudiants de Thora pour les soutenir. En décédant, le jugement divin trancha qu’il devait accéder à la yéchiva supérieure dans le Ciel, en compagnie des grands talmidé ‘hakhamim, et qu’on allait lui apprendre toute la Thora, en récompense du soutien qu’il avait accordé de son vivant.

En se réveillant, le Rav ‘Haïm de Volojine s’écria qu’il savait qu’une grande récompense était accordée dans le Ciel à ceux qui aident les yéchivot et les kollélim, mais c’est pour moi un grand ‘hidoush qu’ils seront eux-même également talmidé ‘hakhamim !

Laisser un commentaire