Ki Tavo 5772 – n°17

La Paracha de la semaine comprend les tristement célèbres malédictions qu’Hachem promet d’abattre sur ce lui qui ne respecte pas la Thora. L’une d’entre elle nous enseigne une grande leçon: « Maudit soit celui qui ne maintient pas les paroles de cette Thora » (Dvarim 26, 27) 

De là, les Sages apprennent que chacun d’entre nous a le devoir d’aider et de soutenir la Thora, suivant nos possibilités.

De plus, la Guémara (Yérouchalmi Sota) demande : « La Thora risque t-elle de tomber, pour que nous devions la maintenir ? »

la Guémara apprend donc de ce verset que le Beth Din (tribunal rabbinique) de chaque ville a le devoir de se soucier du respect de la Thora dans sa ville.

Le Ramban ajoute même que cette malédiction s’applique également au niveau individuel. Ainsi, même le plus grand tsadik sera châtié, s’il ne se préoccupe pas de réprimander les mauvais comportements et actions de ses frères !

Pendant les Selihot, nous implorons la Thora pour qu’elle intercède en notre faveur devant Hachem. Cependant, la Thora demande au préalable : « Qu’avez-vous fait pour moi ? Vous êtes-vous surpasser pour étudier ? Pour me soutenir ? Pour m’honorer ? Pour honorer ceux qui me représente ? »

Laisser un commentaire