Hespèd de notre maître Rav Ovadia Yossef זצוקל – n°72

maran-rav-ovadia-yossefA l’occasion de la fin des sept jours de deuil sur notre maître Rav Ovadia Yossef, voici un court hespèd (oraison funèbre).

Tout le monde connaissait (ou connait désormais) sa grandeur phénoménale en Thora, sa mémoire étourdissante (il avait dans sa bibliothèque plus de 30.000 livres qu’il connaissait quasiment tous par cœur), son étude où chaque seconde était mise en valeur au service d’Hachem, la plupart ont désormais découvert sa Ahavat Israël, son amour de chacun, mais aussi sa responsabilité sur le retour aux sources de la Thora, pas seulement en Israël, mais dans le monde entier.

Un homme qui a réussi à lui seul, à changer l’Histoire, qui malgré sa stature digne d’une autre époque, n’a pas eu peur de se rabaisser et de rentrer en contact avec les personnes les plus simples de tout le Am Israël, qui s’est déplacé de village en village, de quartier en quartier, de pays en pays, pour rapprocher les juifs de leur Père qui est dans le Ciel, qui a sacrifié sa vie, pour redonner le prestige d’antan à tous les Juifs, et bien sûr en particulier aux Séfaradim, qui avaient été les plus frappés par la modernité et le sionisme. Comme il le disait : à son époque, il y avait 70 étudiants séfaradim dans les Yéchivot; grâce à lui, ils sont aujourd’hui plusieurs dizaines de milliers ! Il a, à lui seul, le mérite d’avoir ouvert plusieurs centaines d’établissements suivant notre tradition plusieurs fois millénaire : Talmoudé Thora, Yéchivot Kdoshot, séminaires, …

Notre maître Rav Ovadia Yossef a parcouru des dizaines de milliers de kilomètres, pour convaincre les femmes de respecter la pureté familiale, les hommes d’aller étudier la Thora, les parents d’envoyer leurs enfants dans des écoles respectant notre tradition ancestrale, et pleurait régulièrement sur les dizaines voire centaines de milliers d’enfants en Israël qui ne connaissent ni Chéma Israël, ni Moché Rabénou Hachem yérakhèm, et à plus forte raison dans le monde entier. Ne craignant pas les hontes et les menaces, il a renforcé des dizaines de communauté de par le monde : en France, en Italie, dans tous les Etats-Unis, au Brésil, en Argentine,  au Vénézuela, en Egypte, … car son unique but était de sanctifier le nom divin sur terre.modaot-rav-ovadia

Comment expliquer qu’après l’annonce de son décès à 13h30, près d’un million de personnes de tous bords (Séfaradim, Ashkénazim, Hassidim, Hilonim, …) se soient spontanément réunies à 18h, sans aucune organisation, ni avion, ni train ni bus affrété, traversant ainsi le pays dans le seul but de lui rendre un dernier hommage ? En ajoutant les personnes âgées, malades, les femmes et jeunes enfants, … c’est quasiment tous les Juifs d’Eretz Israël (6M au total) qui se sont sentis concernés !?! En patientant 24h de plus, plusieurs autres dizaines (centaines ?) de milliers seraient arrivés de par le monde ! Comment expliquer que plusieurs dizaines de milliers de personnes aient déchirer leur chemise, en signe de deuil pour le grand de notre génération ?

Car tout simplement, ce géant a tenu à bout de bras tout le peuple, s’inquiétant pour sa santé spirituelle, conseillant ainsi quasiment tous les premiers ministres et chefs d’état major depuis la création de l’état ! Même les plus anciennes controverses ont disparu et la vérité a enfin éclaté : tout le monde a reconnu sa grandeur et sa qualité de guide et dirigeant du peuple.

En Israël, son dernier combat fut celui contre le gouvernement qui tente de déraciner la Thora en fermant les Yéchivot Kédoshot et en retirant le pain de la bouche de centaines de milliers d’enfants en leur coupant les allocations. Comme il l’a lui même rappelé au premier ministre venu le consoler du décès de son fils Rabbi Yaakov Z »al, il souffrait plus des mauvais décrets du gouvernements contre Hachem et sa Thora, que du décès de son propre fils ! Ce combat lui a pris ses dernières forces et ce fut encore une preuve de sa grande Ahavat Israël !

Nous sommes tous orphelins, notre père n’est plus, notre lumière s’est éteinte, notre Séfèr Thora a été capturé, tout le peuple pleure sa disparition, malheur au navire qui a perdu son capitaine, nous n’avons plus ce géant qui nous protège, mais soyons sûrs que très haut dans le Ciel où il se trouve, il protégera tous ceux qui resteront fidèles à son seul et unique enseignement : que chaque instant de sa vie soit consacré uniquement à servir Hakadosh Baroukh Hou.

Qu’Hachem envoie à tout le peuple une prompte consolation !

Laisser un commentaire