Michpatim 5777 – n°224

Le Hafets Haïm

La paracha Michpatim contient un très grand nombre de mitsvot variées.

Parmi celles concernant la relation entre les Hommes, il est écrit : « quand deux personnes se disputeront et que l’une frappera l’autre et le blessera, il devra le dédommager pour son inactivité dû à son invalidité, et guérir, il fera guérir ».

Nos Sages ont déduit que la fin du verset « guérir, il fera guérir – ורפא ירפא » est la source biblique de l’autorisation donnée au médecin de soigner et guérir. Rachi explique qu’on vient réfuter la thèse selon laquelle il incombe à Celui [Hachem] qui l’a rendu malade de le guérir Lui-même.

Notre maître le Hafets ‘Haïm prouve de ce passage que tous les événements douloureux qui nous accompagnent au long de notre vie sont l’expression de la Providence Divine. Même si quelqu’un nous a insulté ou fait du mal, c’est uniquement car Hachem a décrété qu’on devait souffrir à cet instant. La personne qui s’est chargée d’appliquer la décision divine n’est pas responsable. En effet, elle n’a été choisie qu’en vertu de la règle « מגלגלין חוב ע »י חייב – on fait appliquer une punition par une personne condamnée », afin qu’elle soit punie à son tour.

La preuve est que la personne frappée don parle le verset est elle-même condamnable de s’être disputée, et pourtant Rachi explique que c’est Hachem qui l’a blessée, et pas son « adversaire » !

Mais il ne faut pas perdre de vue la véritable raison du décret divin qui nous touche ! Si Hachem a décidé que nous devions nous faire insulter, c’est avant tout car notre mauvais comportement a provoqué cette sanction !

Nous voyons ça dans l’histoire du Am Israël lorsque Shimi Ben Guéra a maudit le Roi David. Suivant la stricte application de la Loi, il aurait dû être condamné à mort, comme toute rébellion contre le Roi. Cependant, David ne voulut pas le tuer, arguant que « c’est Hachem qui lui a dit de me maudire » !

Retenons donc que toutes les souffrances que nous endurons régulièrement sont pour notre bien : elles viennent expier nos fautes en souffrant un peu dans ce Monde-ci, et il ne faut donc surtout pas répondre aux gens nous attaquant, mais il faut au contraire remercier Hakadosh Baroukh Hou de nous offrir une telle expiation maintenant, plutôt que de devoir souffrir énormément dans le Monde Futur.

Laisser un commentaire